Le monde au bout du fil

À une époque où le téléphone et Internet sont présents partout, pouvoir contacter le monde entier en totale autonomie avec juste un bout de fil tendu dans son jardin est encore du domaine du possible grâce au radio-amateurisme. Pour ma part j’ai essayé de nombreuses variantes entre le long fil et le dipôle accordé pour finalement me tourner vers une center-fed alimentée par une ligne bifilaire.

Le terme center-fed résume une antenne qui est un doublet alimenté en son centre. Tout a déjà été dit et bien dit dans des ouvrages et articles de références (ARRL Antenna book, les antennes de Raymond Brault et Robert Piat, les carnets d’oncle Oscar dans Megahertz magazine etc.). Je vais me limiter à décrire celle que j’utilise actuellement.

Mon souhait est de pouvoir trafiquer de 80m au 10m. L’implantation de ma maison fait que je me limite pour des raisons d’esthétique à une antenne d’environ 2 x 15 mètres en V inversé assez plat. Il manque donc 2 x 5 mètres pour le 80m. Je profite de mon petit pylône pour y fixer le centre à 8,5 mètres du sol et faire descendre le feeder constitué de 12 mètres de twin lead 450 Ohms jusqu’à l’entrée de ma boite d’accord MN2700 via un balun en tension de rapport 4:1.
La clé réside en la bonne adaptation entre la longueur du brin rayonnant et celle du feeder. C’est là qu’il faut calculer, expérimenter et jouer de la pince coupante et du fer à souder. Le but est de trouver le bon compromis dans votre configuration pour ne pas présenter un ventre de tension à votre boite de couplage. Un brin rayonnant un peu court peut se compenser par la longueur du feeder.

Pour la connexion entre le feeder et les deux brins j’utilise un article vendu par Wimo : le Ladder-Loc. C’est très pratique à la fois pour y fixer le twin-lead mais aussi pour accrocher le centre sur un support. J’ai soudé de chaque côté les 2 brins rayonnants de 15 mètres réalisés avec du câble électrique multi-brins de 1.5mm² (2mm² avec l’isolant) au feeder. Aux 2 extrémités se trouvent des isolateurs en plastique pour permettre de les accrocher à un support : un arbre et de l’autre une canne en fibre de verre de 6 mètres.

La descente en Twin-Lead est éloignée de la masse métallique du pylône grâce à des tubes en plastique d’environ 50cm. Au final, l’accord se fait très facilement de 40m à 10m et cerise sur le gâteau le 80m est accessible sans trop de pertes (en tout cas c’est suffisant pour le local et un peu de DX quand la propagation va bien). Cela ne rivalise certainement pas avec une antenne de 2 x 20 mètres pour pratiquer le 80m mais c’est un compromis acceptable. Avec la version précédente de 2 x 12,5 mètres j’ai quand même pu concrétiser assez facilement près de 200 QSO sur 80m lors du championnat de France SSB en février dernier avec 50W. Les premiers QSO réalisés avec la version allongée laissent espérer encore mieux l’année prochaine et surtout l’accord est plus facile ce qui est généralement bon signe.

Bref, c’est une antenne qui mérite d’être essayée car elle pourra s’adapter assez simplement à votre configuration. Pascal, F5LEN, a publié 2 articles très intéressants sur la Levy et l’antenne Zeppelin et le coupleur F3LG Je vous invite à les consulter. Vous y trouverez d’excellents conseils prodigués par nos anciens pour menez à bien votre expérimentation. Merci à Francis (F6AWN) qui m’a incité à essayer cette antenne. Prochaine étape l’installation d’un dipôle rotatif pour les bandes des 20, 15 et 10m et compléter ainsi la center-fed.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.